L’enjeu

En 2017, pour répondre à une demande croissante, les américains ont dû diversifier leurs contenus, ainsi NETFLIX a investi 6 milliards dans la production de fictions. Cette diversification suppose la conquête d’autres sites de tournage comme les proches régions caribéennes. Netflix est très attractif pour les producteurs audiovisuels, et la Martinique et la Guadeloupe se placent en 2ème et 3ème position dans le rang des consommateurs ; cette situation se retrouve dans les autres îles de la Caraïbe.

Sans une politique d’éducation populaire dans le bassin caribéen, en faveur d’une consommation plus intelligente et plus avertie de l’image, c’est toute l’identité culturelle (propriété intellectuelle et patrimoine) de la zone qui est menacée.

Coopération Caribéenne

Chaque territoire dispose d’atouts spécifiques mais isolés il est opportun et attendu dans le cadre d’une coopération de mutualiser les ressources de ces territoires. Développer la zone c’est consolider son capital humain, en passant par l’éducation, le renforcement des champs d’apprentissage de compétences et la stimulation de la « culture réseau ».

Tous les territoires ne disposent pas d’une école de Cinéma et la zone ne dispose pas non plus d’un réseau en lien avec la problématique de l’image globale dans la Caraïbe.

Une éducation caribéenne partenariale dans l'industrie de l’image, telle que le propose ÉPICES, à travers le projet RÉACTION permet de mettre en place une véritable stratégie de réseau et d’optimiser l’économie caribéenne, à l’appui des industries créatives et culturelles, ainsi que les compétences afférentes dont dispose l’espace caribéen.

ÉPICES ambitionne de répondre à cet enjeu.

REACTION : l’engagement caribéen d’EPICES

Au travers du projet REACTION, l’école œuvre dans le cadre de la coopération à l’échelle de l’espace caribéen (région AEC), pour :
  • la constitution d’un réseau de compétences caribéennes dans ce secteur : formateurs...
  • le développement conjoint d’une offre de formation inter-régionale : cinéma, arts plastique, audiovisuel ou multimédia
  • favoriser l’accès aux niveaux supérieurs de compétences (écoles et institutions nationales) ;
  • créer un groupement des écoles et autres lieux de formation en cinéma (arts plastiques et audiovisuel compris) dans la Caraïbe afin de contribuer au développement de la zone ;
  • harmoniser les formations initiales et professionnelles dans la zone ;
  • développer et consolider les compétences par la mutualisation, le partage de connaissances, les échanges de bonnes pratiques, la connaissance respective du marché local, des cultures cinématographiques et caribéennes diverses ;
  • valoriser le patrimoine et faciliter la mutualisation de la propriété intellectuelle ;
  • favoriser la libre circulation des savoir caribéens pour les professionnels de l’image ;
  • accompagner les initiatives cinématographiques (pédagogiques, éducatives, socio-culturelles, professionnelles...) ;
  • favoriser la prise de conscience de la puissance économique de l’outil culturel dans la Caraïbe.

Nos partenaires caribéens

Dans le cadre de cette coopération, nous avons plusieurs partenariats en cours.